Vous en avez assez de tomber malade constamment en hiver ? Vous voulez agir en prévention et ne pas attendre d’être malade ? Je vous donne quelques conseils simples, efficaces et naturels de naturopathie. Vous allez pouvoir booster votre système immunitaire et prendre soin de votre corps et votre esprit grâce aux conseils de la naturopathe : Anne-Laure Martin.

La naturopathie : la science de la santé au naturel

La naturopathie est reconnue par OMS (Organisation Mondial de la Santé) comme étant la troisième médecine traditionnelle au monde.

On dit que la naturopathie est une médecine holistique car elle prend en compte la globalité de l’être humain. Le naturopathe travail sur le corps, l’être et l’âme. Ainsi elle se pratique au cas par cas et s’adapte à chaque personne, en fonction de vos besoins, mais aussi de votre ressenti par rapport aux différentes pratiques.

La naturopathie vous aide à rester en bonne santé, elle se pratique souvent en prévention, par exemple, en boostant vos défenses immunitaires ou en éliminant les toxines de votre corps au bon moment. Je vous explique tout ça un peu plus bas …

La naturopathie vous aide à rétablir votre santé grâce à des moyens naturels, par les plantes, l’eau, l’argile, la boue, les vibrations, mais aussi tous les mécanismes biochimiques de votre corps. Le naturopathe est un éducateur de santé, grâce à lui vous pourrez apprendre à vous occuper correctement de votre corps naturellement.

Le naturopathe réalise dans un premier temps un bilan de vitalité pour évaluer vos forces et faiblesses. À partir de là, le naturopathe va rééquilibrer le tout dans le but de stimuler et renforcer vos capacités d’auto-guérison.

La naturopathie regroupe l’aromathérapie, la phytothérapie, la technique reflex, hydrologie (eau, argile, boue), techniques vibratoires, hygiène émotionnelle.

 

Pourquoi être attentif à notre corps lors du changement de saison ?

Les changements de saison sont les périodes où notre organisme est le plus sollicité et plus particulièrement notre système immunitaire. Il est recommandé de faire une cure en printemps et en automne pour nettoyer votre corps des toxines emmagasinées.

système défense immunitairePar exemple, le passage à l’hiver nécessite une plus grande action de notre système immunitaire. Il doit être plus actif pour lutter contre le froid. Il faut donc le booster pour lutter également contre le dérèglement du cycle circadien.

Le cycle circadien est notre horloge interne. Le fait que le matin on se réveille, que l’on soit plein d’énergie dans l’après-midi et que le soir on se repose, c’est notre cycle circadien.

Cette horloge nous permet de recaler le rythme immunitaire lorsqu’il est déréglé, par exemple, à cause du stress ou des changements de rythme, avec la reprise du travail, la rentrée etc.

Ce travail réalisé en prévention va permettre de rétablir le mécanisme d’auto-guérison de votre corps et d’apprendre aussi à vous soigner par d’autres moyens plus naturels, donc plus en adéquation avec votre corps.

N’oubliez pas que les médicaments polluent votre corps autant que votre voiture l’air que vous respirez. Les antibiotiques (non ce n’est pas automatique !) dévastent vos intestins pour vous soigner et détruisent les bonnes bactéries qui aident au bon fonctionnement de votre organisme.

Une cure de pré-biotiques est donc vivement conseillée après la prise d’antibiotiques pour réimplanter des bactéries saines dans votre intestin.

 

Les recommandations d’Anne-Laure pour vous préparer au passage à l’hiver :

Prendre l’air (s’oxygéner) : C’est bête à dire mais se recharger, être en mouvement au minimum 30 minutes par jour (autrement que par le sport), est vital pour un équilibre émotionnel. Une petite promenade peut booster vos hormones du bonheur, donc n’ayez pas peur de braver le froid de l’hiver et hop !

L’alimentation en général : Ce n’est pas pour rien qu’on vous rabâche souvent de manger des fruits et légumes de saison. La nature est bien faite vous savez ! Elle produit exactement ce dont on a besoin au moment où on en a besoin. Par exemple, en hiver, vous allez avoir des oranges et le chou vert pour vos besoins en vitamine C.

Il est préférable de les consommer crus ou cuits à la vapeur ou au four (à moins de 110 degrés), les cuissons douces permettant de garder un maximum de nutriments ;

Quelques boosters : Consommer de l’ail sans modération (pré-biotique, en détox), kéfir (pré-biotique), ginseng, chocolat noir 80 %, gingembre, noix et autres oléagineux (1 poignée par jour), jus de fruits ou légumes ;

Les compléments alimentaires : consommer des pré-biotiques et pro-biotiques pour soutenir le système immunitaire durant l’hiver qui vont repeupler votre flore intestinale, comme je vous l’ai expliqué au-dessus ;

Cure de vitamine C : Cette vitamine se dégrade rapidement sous 3 à 4 jours, donc consommer rapidement vos aliments ;  

Où la trouver ? Dans le poivron vert ou rouge, la goyave, la papaye, le kiwi, l’orange, la mangue, le brocoli, les choux de Bruxelles, les fraises, pamplemousses, jus de légumes, pois verts etc.

Repos : il est nécessaire de prendre des temps de repos pour soi afin d’aider votre corps à se recaler sur son horloge interne. Si vous êtes dans une longue période de stress, votre organisme s’affaiblit.

Dans ce cas, vous pouvez lire un bon livre (diminue le stress de 60 % après 5 minutes de lecture), regarder un film pour vous détendre, faire de la méditation, ou de la respiration contrôlée (appelée cohérence cardiaque).

 

Quelques astuces pour améliorer notre système immunitaire

Comme je vous l’expliquais, il est recommandé de pratiquer une cure 2 fois par an au changement de saison. Ce sont des moments clés où l’on a plus besoin de vitalité et de booster notre système immunitaire.

Les cures nous permettent de récupérer un sommeil plus réparateur et d’aider notre corps à évacuer les toxines lorsque notre système immunitaire diminue (car trop sollicité).

Comment faire une cure détox, mono-diète ou un jeûne pour la première fois ?

mono diète naturopathe défense immunitaireCes pratiques se font entre 1 à 3 jours maximum, sur un repas ou durant toute la journée. Lors de la cure le système digestif est au repos, vous boostez l’énergie de votre corps et sa réparation.

Comment procéder si c’est votre première fois ?

  • Jour 1 : commencez à retirer tous les excitants et la viande ;
  • Jour 2 : retirez les laitages et le pain ;
  • Jour 3 : gardez que les légumes.

Type de cure :

  • Au passage de l’automne : vous pouvez faire une cure de raisin ou de pommes douces.
  • En hiver, vous pouvez faire une cure de soupe mais sans pomme de terre ou une cure de céréales avec riz complet, sarrasin etc.

Le jeûne se pratique comme la cure détox et la mono-diète, progressivement, pour ne pas provoquer d’effets secondaires et surcharger votre corps en toxines. Votre corps doit s’habituer à l’alimentation qu’il va recevoir.

NB : Il est déconseillé à une femme enceinte de pratiquer ce type de cure.

 

La phytothérapie pour passer l’hiver en toute quiétude :

Infusions :

Thym (antiseptique, rhume, infection urinaire etc.), romarin (rhumatisme, circulation sanguine, stress, toux, etc.), citron (antiseptique, antibiotiques, antiviral etc.), épices et risum de cannelle pour apaiser le grignotage, ou de gingembre : rhumatisme, nausées rhume ; ou de curcuma : anti-inflammatoire, antioxydant, aide à lutter contre le cancer etc.

Prendre 10 gouttes (environ 15 g), jusqu’à 30 g par jour sur 10 ou 15 jours.

Les huiles essentielles recommandées par la naturopathe :

système immunitaire huile essentielleL’huile de ravintsara (appliquer sur la peau ou en diffusion dans l’air) :

L’huile ravintsara est cicatrisante, antivirale, antifongique (champignons) lutte contre la fatigue, booste les glandes, les organes et le système immunitaire, lutte contre la baisse morale hivernale et peut assainir les pièces (diffusion : 10 à 15 minutes puis aération 10-15 minutes).

Même en hiver il est important d’aérer vos pièces car l’air intérieur est plus pollué qu’à l’extérieur.

Cette huile a une bonne synergie avec l’huile de laurier (1 g de chaque) en massage sur la poitrine et le dos (la sphère respiratoire). L’huile de laurier est antidouleur, antiseptique et antifongique (entre autres choses).

Huile de citron :

L’huile de citron peut vous servir en complément des astuces que je vous ai cité si vous avez une petite baisse passagère hivernale.

L’huile de citron est assez forte, il suffit donc de râper votre doigt sur le goulot de la bouteille et de l’appliquer sur votre diaphragme pour booster un peu plus votre corps et votre esprit.

NB : Cette huile est déconseillée aux femmes enceintes et est recommandée en petite dose pour les enfants.

 

Autres recettes pour prendre soin de vous durant l’hiver :

  • Mélange miel et gingembre ou curcuma : 1 à 2 cuillères à soupe de gingembre ou curcuma, pour 100 g de miel. Laissez 10 à 15 jours macérer pour que le miel s’imprègne bien des propriétés de l’élément incorporé. Puis, vous pouvez le manger à raison d’une cuillère à café tous les matins.

Personnellement, j’ai testé le mélange miel et curcuma. Bien sûr Anne-Laure vous recommanderait de prendre des aliments bios au maximum pour aller jusqu’au bout des choses ou éventuellement de prendre le curcuma et le gingembre en risum (morceau à réduire en poudre).

J’ai pris du miel bio et de la poudre de curcuma en supermarché (non bio) et c’est tout aussi puissant ! Au début ça peut être un peu difficile de manger cette préparation, à cause de la puissance du curcuma, donc mangez la cuillère de miel petit à petit. Au bout de deux ou trois jours, ça allait déjà mieux pour moi.

  • Vitamine D : 2 à 4 g sous la langue si vous la prenez sous forme de complément liquide ou dans une cuillère à soupe d’huile d’olive (durant 3 à 6 mois). Vous pourrez trouver ce type de produits sur le site du laboratoire COPMED.
  • Ail cru ou légèrement cuit, echinacea (apaise les rhumes), extrait de pépin de pamplemousse (antibiotique naturel, antifongique).

 

Le lota :

naturopathie système immunitaireLe lota sert à prévenir des maladies du nez, on peut le comparer au spray de lavage nasal à l’eau de mer que l’on achète en pharmacie.

Mettez de l’eau tiède dans le lota et une cuillère de sel. Ensuite, faites entrer l’eau dans une narine et faites la sortir par l’autre (1 fois par jour sur une semaine). Ne pas le faire juste avant de sortir, car vous risquez d’attraper froid. Vous pouvez le faire, minimum, 30 min avant de sortir.

 

Conseils prodigués par Anne-Laure Martin – Annaga : naturopathe et professeur de yoga à Dijon

 

justo risus suscipit Nullam ultricies non elementum